Saint Léger d'Autun 1

Nom de naissance Saint Léger d'Autun
Nom de naissance Leodegarius
Nom de naissance Leodegar
Nom de naissance Leudgari
Identifiant Gramps I2754
Genre masculin
Âge au décès inconnu

Événements

Événement Date Lieu Description Sources
Naissance [E11257]        
Général

Les objets référencés par cette note ont été référencés mais sont absents, c'est pourquoi ils ont été créés quand vous avez utilisé la vérification et la réparation de l'arbre à la date du 14.04.2016 19:23:56.

Décès [E3830] entre 677 et 678 Arras, Pas de Calais, Nord Pas de Calais, France    

Parents

Relation avec la souche Nom Date de naissance Date de décès Relation dans la famille (si différent de la naissance)
Père Bodilon de Thurgau [I2755]
Mère Sainte Sigarde de Neustrie [I2756]
    La sœur (germaine)     Adèle [I2750]
         Saint Léger d'Autun [I2754] entre 677 et 678
    Le frère (germain)     Guérin de Poitiers [I2758]

Anecdote

Saint Léger ou Léger d'Autun (en latin Leodegarius) - francisation du germanique Leudgari, de "leud" (peuple, gens) et "gari" (lance) – est un évêque martyr du VIIe siècle qui a joué un rôle politique important dans les soubresauts de la monarchie mérovingienne finissante. Il est lié aux villes de Poitiers, où se fit sa formation et où se trouvent ses reliques, et d'Autun dont il fut l'évêque, ainsi qu'à la région de Fécamp et d'Arras où il est mort vers 677/678. Un concile d'évêques a proclamé sa sainteté en 681 et l'Église catholique célèbre sa fête le 2 octobre.

La forme francisée moderne léger est anachronique.

Des récits de la vie de saint Léger existent, en latin et en langue romane : ils fournissent des informations nombreuses mais parfois discordantes, et avec une forte tendance à l'hagiographie qui donne le beau rôle au martyr. Les dates restent approximatives et les situations politiques embrouillées de l'époque mérovingienne compliquent l'évocation biographique.

D'origine germanique, Léger naît dans une famille riche et noble des bords du Rhin, en Austrasie, vers 615. Il est le fils de Bodilon von Thurgau et de Sigarde de Neustrie, (fille d'Ansoud de Neustrie dit de Dijon) qui deviendra sainte Sigarde : la nièce de saint Léger, Bérhésinde ou Berswinde épousera le duc Etichon-Adalric d'Alsace (leur fille sera sainte Odile) et son frère sera évêque de Poitiers. Le frère de Léger, Warein/Guérin de Poitiers mais aussi puissant seigneur en Bourgogne, subira le martyre en même temps que lui.

À la mort de son père, il est âgé de dix ans quand il est envoyé à Poitiers auprès de son oncle maternel Didon qui occupe la charge d'évêque, pour y étudier. Il y devient à vingt ans diacre puis archidiacre au service du diocèse de Poitiers. En 650, il prend l'habit monastique à l’abbaye de Saint-Maixent et en est bientôt élu abbé (en 653 ?).

[source Wikipedia]

Arbre généalogique

  1. Bodilon de Thurgau [I2755]
    1. Sainte Sigarde de Neustrie [I2756]
      1. Adèle [I2750]
      2. Guérin de Poitiers [I2758]
      3. Saint Léger d'Autun

Ascendants

Références des sources

  1. Wikipedia [S0052]