Saint Grégoire Ier l‘Illuminateur d’Arménie 1

Nom de naissance Saint Grégoire Ier l‘Illuminateur d’Arménie
Nom de naissance Grégoire l‘Illuminateur d’Arménie
Nom de naissance Grigor Lusavorich
Nom de naissance Գրիգոր Լուսաւորիչ
Nom de naissance Γρηγόριος Φωστήρ or Φωτιστής
Identifiant Gramps I4763
Genre masculin
Âge au décès environ 74 ans

Événements

Événement Date Lieu Description Sources
Naissance [E6388] vers 257 Kayseri, Cappadoce, Anatolie, Turquie    
Note sur l'événement

Naissance à proximité de Césarée

Décès [E6389] 331 Kara Dağı, Develi, Kayseri, Cappadoce / Anatolie, Turquie    

Parents

Relation avec la souche Nom Date de naissance Date de décès Relation dans la famille (si différent de la naissance)
Père Anak [I4764]
Mère Okohe [I4765]
         Saint Grégoire Ier l‘Illuminateur d’Arménie [I4763] vers 257 331

Familles

    Famille de Saint Grégoire Ier l‘Illuminateur d’Arménie et Myriam [F2411]
Mariés Femme Myriam [I4766] ( * + ... )
  Enfants
Nom Naissance Décès
Saint Aristakès Ier le Parthe [I4767]333
Saint Varthanès [I4761]341

Media

Anecdote

Saint Grégoire l'Illuminateur ou Grégoire Ier l'Illuminateur est le saint qui a évangélisé l'Arménie et qui en a été le premier catholicos.

Il naît en Arménie vers 257, et grandit à Césarée (désormais Kayseri en Cappadoce / Turquie), où il vit dans un univers chrétien. Il a deux enfants, Aristakès et Vratanès.

Tiridate IV devient, en 298, roi d'Arménie. Le souverain désire restaurer les fêtes de la déesse Anahit (Tiridate est païen). Grégoire, qui est chrétien, exprime son mécontentement et n'accepte pas d'y participer. Le roi décide de le jeter dans une fosse à Khor-Virap, qui sera appelé « Prison de saint Grégoire », où il reste emprisonné durant treize années. Puis Tiridate tombe malade et il décide de le libérer pour qu'il vienne le soigner. Grégoire le guérit miraculeusement et devient officiellement Catholicos d'Arménie, le premier de l'histoire, faisant du royaume, le plus ancien pays chrétien au monde. Il se fait ordonner évêque de Césarée de Cappadoce, d'où il ramène les reliques de saint Jean-Baptiste et d'Athanagène, martyr.

L'Église d'Arménie existait, certes plus ou moins superficiellement et de manière presque légendaire, avant Grégoire l'Illuminateur ; mais il en est le réel créateur, fonde des évêchés. Les conversions sont nombreuses.

Grégoire meurt vers 331. Ses descendants directs, dont ses deux fils, qui formeront une dynastie (les Grégorides), laquelle contrôlera ensuite le catholicossat arménien pendant une centaine d'années et s'opposera parfois à la famille royale arsacide.
L'Église apostolique arménienne, indépendante, est également surnommée grégorienne. Le 30 septembre (la fête la plus importante en Arménie) est la Saint-Grégoire.

[source Wikipedia]

Arbre généalogique

  1. Anak [I4764]
    1. Okohe [I4765]
      1. Saint Grégoire Ier l'Illuminateur d'Arménie
        1. Myriam [I4766]
          1. Saint Aristakès Ier le Parthe [I4767]
          2. Saint Varthanès [I4761]

Ascendants

Références des sources

  1. Wikipedia [S0052]